New Voices du District C (4/4) – Kim TORFS

Kim TORFS, dernière des quatre “New Voices” du District C.

Interview du 15 mars 2019 par Marc ALLAER, président de la zone C51

Marc Allaer : Bonjour Kim.  Voudrais-tu te présenter aux lecteurs du District News ?

Kim Torfs : J’ai rencontré le Lions Club Brussels Graaf van Vlaenderen par l’intermédiaire de notre voisin, Bart, qui en était alors membre. À cette époque, le club était encore un club masculin et je ne pouvais pas y participer. Cependant, le groupe sympa et leurs œuvres m’ont immédiatement séduite. Mon partenaire et moi-même avons participé à l’une de leurs activités à l’invitation de Bart. Peu de temps après, mon partenaire est devenu membre. Dès que le club est devenu un club mixte, j’ai immédiatement rejoint le club avec deux autres personnes.

MA : quand cela se passait-il ?

KT : Notre premier contact a eu lieu en 2014, je pense.  Mon mari est devenu Lion en juin 2015. Je suis devenu Lion en janvier 2017 et j’ai donc une belle épinglette du centenaire

MA : Notre gouverneur souhaite mettre à l’honneur 4 femmes LIONS qui illustrent, chacune dans son domaine, une implication exemplaire pour une ou des œuvres sociales.  Tu as été élue comme porte-parole de la communication.  Pourrais-tu nous en dire plus ?

KT : En ce qui concerne le marketing et la communication en général, je crois fermement en l’authenticité.  En particulier au sein des Lions, je pense que nous devrions nous concentrer sur les canaux         

de communication existants dans les organisations caritatives que nous soutenons. Notre campagne pour le département néonatal de l’UZ Brussel n’aurait jamais attiré autant d’attention de la part des médias si nous avions réalisé cette communication nous-mêmes, mais grâce aux bons contacts des services de communication et de collecte de fonds de l’UZ, les médias ont repris l’histoire en masse.

Le fait que je travaille moi-même à l’UZ Brussel et que je connaisse donc personnellement les collègues de ces services a certainement contribué à mettre notre Lions Club sous les projecteurs.

MA : Quelles fonctions exerces-tu à l’UZ ?

KT : J’occupe le poste d’agent des services généraux, responsable des rapports, des politiques, de l’analyse des processus et de l’optimisation, depuis mai 2018. J’ai commencé en tant qu’analyste des ressources humaines chez UZ en janvier 2017.

MA : Comment s’effectuent vos actions au sein de l’UZ ?

KT : L’UZ Brussel dispose d’une section néonatale de 3 x 8 lits, dont une partie en USIN (soins intensifs) et une partie en N * (soins moins intensifs). Grâce au soutien des fournisseurs et du Lions Club, l’hôpital a pu acheter une caméra Web pour tous ces lits, qui répond aux exigences strictes en matière d’hygiène, de sécurité et de confidentialité. Les parents et la famille peuvent voir leur enfant via ces webcams sur une application Web (également sur un smartphone). C’est rassurant pour les parents.

Le soutien consiste en 25 000 euros répartis sur une période maximale de 5 ans. UZ Brussel a déjà reçu 15 000 € de notre part.

MA : Les médias ont-ils été avertis de cette manne ?

KT : L’attention de la presse a été attirée par de nombreuses années de bons contacts de notre service de communication avec les différents médias, qui ont sauté avec impatience sur cette “bonne nouvelle”. Les informations diffusées aux heures de grande écoute, ainsi que les journaux et les médias en ligne (généralistes et spécialisés dans le secteur de la santé) des deux côtés de la frontière linguistique ont colporté la bonne nouvelle. Le soutien du Lions Club a été mentionné dans le communiqué de presse envoyé mais n’a été retenu que par peu de médias dans leur message final.

MA : Merci chère Kim, pour cette belle illustration de ce qu’une bonne communication est primordiale dans une mise en œuvre optimale de nos actions sociales.

2019-10-13T10:26:23+00:0013/4/2019|