EDITO OCTOBRE 2018

4 octobre 1957 : l’URSS lance et met sur orbite Spoutnik 1, premier satellite artificiel de la Terre. C’est le début de la conquête de l’espace. Et le signal de départ pour des avancées technologiques qui ont fondamentalement changé notre vie : développement des ordinateurs modernes, de la téléphonie mobile, du gps, des prévisions météos, des chaînes tv, de l’imagerie médicale, etc.

Le changement, souvent mal perçu, peut donc, en particulier quand on prend l’exemple de la conquête de l’espace (mais il y en a d’autres), être vécu, globalement et individuellement, comme une aventure positive, passionnante et amenant le progrès. Qui améliore notre façon de fonctionner et nous amène plus loin que là où nous sommes. Notre association, elle aussi, a besoin de sa « conquête de l’espace ». Après plus d’un siècle d’existence, elle a besoin de retrouver de l’enthousiasme là où la flamme s’éteint, de réinventer des façons d’être utiles dans le service, qui correspondent (mieux) aux attentes de nos (plus jeunes) contemporains, de procurer à nouveau des expériences enrichissantes à ses membres lors des réunions des clubs et de leur activités sociales.

Osons donc, dans nos clubs, prendre la parole pour prôner le changement, ou en tous cas pour revisiter les habitudes et les activités pratiquées depuis des années, laissons s’exprimer et écoutons les membres les plus récents, tentons des expériences inédites, acceptons de nouveaux statuts et une plus grande diversité parmi nous, goûtons aux plaisirs du contact direct avec nos bénéficiaires.

Et si, dans votre club, vous avez peur de rencontrer des réticences, pensez à la parole de Sénèque : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».

Osez donc, cher(e)s ami(e)s, le changement. Pas le changement pour le plaisir de changer, mais le changement pour évoluer avec son temps. Bon courage !

Votre gouverneur

Eric BENOIT

2018-10-16T15:09:24+00:0012/10/2018|