EDITO NOVEMBRE 2018

Comme chaque année, nous fêtons ce mois-ci la journée mondiale du diabète. Plus précisément, le 14 novembre, jour-anniversaire de l’inventeur de la théorie de l’insuline. Ce n’est pas sans raison que la LCI et le LCIF ont ajouté récemment cette maladie aux principaux combats qu’ils mènent aux quatre coins du globe. Le diabète est en effet devenu une véritable épidémie, 6ecause de mortalité dans le monde, tuant une personne toutes les 7 secondes.

Un des problèmes majeurs du diabète est que 50% de ceux qui en souffrent ne le savent pas. C’est la raison pour laquelle, en concertation avec l’Association Belge du Diabète (ABD), notre district a proposé aux clubs d’organiser des séances que l’on appelait d’abord indûment de dépistage (car un diagnostic médical exhaustif est en effet encore toujours requis ultérieurement) puis, plus correctement, de sensibilisation au diabète. Durant cette nouvelle année Lions, le branch club Da Vinci a été le premier à répondre à l’appel (le 23 octobre, dans les locaux de la maison communale d’Evere), mais d’autres (nombreux) clubs se sont déjà mis sur les rangs pour organiser des sessions identiques, soit en solo, soit de concert avec d’autres clubs. Un vade-mecum précis est à disposition de ceux qui voudraient tenter l’aventure.

Mettre sur pied une telle séance, c’est d’abord une nouvelle façon de servir. Nos clubs et nos membres ont l’habitude de servir en collectant des fonds au profit d’associations; certains parmi eux donnent (en plus) leur temps directement au sein de ces associations, comme administrateur, comme bénévole occasionnel ou permanent; pour des campagnes comme Cap48, les Banques Alimentaires ou les Rode Neuzen, nous nous transformons parfois en « vendeurs » à des endroits de grands passage pour aider à collecter des fonds mais surtout pour donner une visibilité au Lionisme; ici, dans le cadre d’ une opération diabète, nous aidons préventivement, plus particulièrement ceux qui sont atteints de la maladie et ne le savent pas. Notre palette de façons de servir devient donc plus large…

En outre, n’en sous-estimez pas les impacts collatéraux : visibilité du Lionisme bien sûr, mais aussi opportunité de recruter de nouveaux membres (le GST qui alimente le GMT, parfaite illustration du concept GAT= Global Action Team).

Bref, n’hésitez pas et inscrivez votre club (si ce n’est déjà fait) dans ce beau programme de lutte contre le diabète.


Votre gouverneur
Eric BENOIT

2018-11-19T17:53:13+00:0017/11/2018|