EDITO JANVIER 2019

A l’aube de l’année nouvelle, permettez-moi de vous souhaiter de tout cœur santé, bonheur et prospérité pour 2019, comme le veut l’usage. Mais à une période de l’histoire où l’individualisme tend à prendre le dessus, permettez-moi aussi d’y ajouter le souhait qu’en 2019 vous puissiez trouver la paix intérieure et la pacification avec ceux avec qui vous pourriez être en conflit.

La paix, tellement bien défendue par son plus jeune prix Nobel, Martin Luther King (né le 15 janvier 1929 et Prix Nobel en 1964), fait partie de la mission première du Lions Clubs, à savoir « créer et promouvoir un esprit de compréhension parmi les peuples du monde ». C’est la raison pour laquelle, après avoir participé à la rédaction de sa charte en 1945, notre Association occupe un siège au sein du Conseil Economique et Social de l’ONU. C’est également la raison pour laquelle, nous oeuvrons pour que les enfants et les adolescents du monde apprennent à mieux se connaître et se comprendre, à coopérer ensemble, au travers d’activités comme les Youth Camps et Youth Exchanges, ou encore le Concours International des Affiches de la Paix. C’est aussi la raison pour laquelle, plus localement, un club de notre district a choisi comme nom « Imagine » en hommage à la chanson de John Lennon qui appelle de ses vœux la naissance d’un monde vivant en paix.

De tout temps, les fondements les plus solides de la paix ont été la solidarité et le dialogue, guidés par un profond sentiment d’égalité entre les êtres de tout sexe, de toute race et de toute religion, mais aussi guidés par le respect de l’autre et par la compréhension mutuelle.

Au sein de nos clubs, entre nous, y compris vis-à-vis de ceux ou celles avec lesquel(le)s nous avons moins d’atomes crochus, faisons, nous aussi, preuve de respect et de compréhension, recherchons ce qui nous unit au lieu de mettre l’accent sur nos différences. Pareil dans le choix des œuvres que nous soutenons : osons soutenir des projets qui ne ressortent pas spontanément de notre culture. Et par rapport à d’autres clubs, évitons là également de juger, mais au contraire, trouvons des projets d’alliances et d’activités communes : la découverte de l’autre est une richesse qui permet d’aller plus loin dans ce que nous voulons entreprendre. Ainsi, nous mettrons notre vie de Lions en conformité avec la mission de base du Lionisme que nous avons parfois tendance, avouons-le, à oublier.


Votre gouverneur
Eric BENOIT

2019-01-14T23:35:00+00:0014/1/2019|