EDITO DECEMBRE 2018

Ces prochains jours, nous nous apprêtons à fêter en grande pompe entre amis, ou en famille, voire plus discrètement, les traditionnelles fêtes de fin d’année. Ce que nous avons moins l’habitude de célébrer, par contre, c’est ce qui est pourtant notre fête à tous, à savoir la journée mondiale du bénévolat (le 5 décembre), instituée par l’ONU pour souligner l’importance de la contribution des bénévoles.

Le bénévolat existe sous différentes formes et a trouvé son origine dans plusieurs courants : celui de l’Eglise au Moyen Age avec ses organisations de secours (orphelinats, hôpitaux), celui de la solidarité des classes laborieuses (secours mutuel, guildes), puis celui de l’Etat-Providence après 1945.

Mais nous savons que la génération des baby-boomers (1946-1965), puis la génération X (1965-1980) et encore plus la génération Y (1980-2000) n’ont pas les mêmes comportements face au bénévolat que les générations précédentes. Les attentes et les besoins ont évolué, les motivations et les modes d’engagement se sont précisés, d’autres exigences sont apparues… Bref, le monde du bénévolat n’est plus ce qu’il était !

Le bénévole d’aujourd’hui (et plus encore le jeune bénévole : un bénévole sur 5 a moins de 35 ans, proportion hélas non rencontrée au sein du lionisme) souhaite participer à des projets et des actions concrètes, donner un coup de main sur place là où le besoin existe, travailler avec des objectifs et des résultats, vivre de véritables « expériences » bénévoles qui l’enrichissent, travailler en équipe, se faire soutenir via les réseaux sociaux et l’internet solidaire.

L’ Association des Lions Clubs offre le cadre pour répondre à ces attentes légitimes de ceux qui veulent rendre service de façon contemporaine : structuration en clubs d’ « amis », définition de causes mondiales urgentes, boîtes à outils diverses, nombreux exemples inspirants – dans le monde et en Belgique –  de belles « histoires de service »,…

Alors, cher(e)s Ami(e)s,  veillons dans nos clubs respectifs, à être des Lions d’aujourd’hui, à continuer à être des bénévoles actuels en restant attentifs à tout moment aux attentes changeantes de nos (candidats) membres. C’est à ce prix que le Lions Clubs continuera à prospérer et à défendre tant de belles causes.


Votre gouverneur
Eric BENOIT

2018-12-17T14:47:21+00:0017/12/2018|