An important day in April

C’est en avril 1896 (plus précisément entre le 6 et le 15 avril) que se déroulèrent à Athènes les premiers Jeux Olympiques modernes.

Jeux Olympiques et Lions Clubs, quoi de commun me direz-vous ? En réalité, bien plus qu’on ne pourrait imaginer de prime abord.

Pour commencer, l’idéal de paix, qui se trouve à la fois à l’origine de
l’ « invention » du Baron Pierre de Coubertin (d’où l’expression « trêve olympique ») et dans le mission statement de notre association (« promouvoir un esprit de compréhension entre tous les peuples »). Ensuite, le caractère désintéressé des participants : même si de nos jours, les choses ont changé, n’oublions pas que pendant très longtemps les sportifs professionnels ont été exclus des J.O, alors que de même au Lions Club, le bénévolat implique de « servir la communauté sans rétribution financière » (code de déontologie). Jusque même notre logo « Lions » qui symbolise la force et le courage du roi des animaux, précisément des valeurs requises de la part des compétiteurs olympiques. Mais il y a encore un autre point commun entre les Jeux et nous, c’est celui de jouer le rôle de vecteur d’intégration des personnes handicapées, chez nous souvent au sein d’œuvres locales soutenues par nos clubs, mais aussi plus globalement au sein du programme   « Special Olympics » (le sport est un langage universel), créé à Chicago en 1968 et reconnu par le CIO. Chaque année, de nombreux Lions Belges y  encadrent les participants lors des jeux tenus dans notre pays, en particulier en leur prodiguant des  examens et des soins médicaux.  Une expérience de vie unique : venez la vivre nombreux fin mai à Saint-Nicolas. 

Plus largement, au-delà des Jeux Olympiques, le sport en général peut nous servir de source  d’inspiration et vice-versa. Lorsqu’on constate que la Fédération Française de Football a adopté pour ses membres les 5 valeurs-clefs suivantes : plaisir (« venir au club avec enthousiasme »), respect (« écouter l’éducateur, l’arbitre et les dirigeants »), engagement (« s’impliquer pour gagner collectivement »), tolérance (« accepter les différences et les divergences     d’opinion »),  et solidarité  (« se serrer les coudes entre partenaires »),  sommes-nous si éloignés du comportement que l’on préconise dans notre  association ? 

C’est donc somme toute assez logiquement que, dans cet esprit « sportif », j’ai choisi un lieu particulier pour ma convention (stade de football du club     d’Anderlecht), convention à laquelle vous êtes par ailleurs tous chaleureusement conviés le 18 mai    prochain, mais aussi ma devise « Plus est en vous »,
qui est une invitation à ne pas s’arrêter au premier obstacle, à ne jamais se résigner devant nos limites et celles des autres. Comme les sportifs, essayons de dépasser nos limites individuelles et collectives.       

Le fait de se dépasser s’oppose au fait de se répéter. Et nous avons besoin, au sein du Lionisme, de cet esprit « conquérant » qui s’oppose à la routine, pour aller toujours plus loin, pour « inventer » de nouvelles façons, plus modernes, plus efficaces, plus altruistes, plus engagées de « servir ».

Votre gouverneur
Eric BENOIT

2019-04-13T10:11:05+00:0013/4/2019|